À propos

Les Femmes Invisibles est un collectif basé sur Montpellier venant en aide aux femmes SDF. Le projet est né en septembre 2018. Nous sommes officiellement une association loi 1901 depuis le 10 novembre 2018.

Quelques chiffres : en France, 38 % des sans domicile fixe sont des femmes ; 26 % d’entre elles sont accompagnées d’enfants ; 45 femmes sont décédées dans la rue en France en 2017, sans compter celles qui sont mortes dans le silence et l’anonymat. Pour toutes ses raisons nous devons agir. Notre objectif est de pouvoir réinsérer dans la société ces femmes. Agir pour les reloger est une chose nécessaire mais non suffisante. Vivre dans la rue marque profondément ces femmes. Elles ont besoin de reprendre confiance en elles. Nos projets sont les suivants :
- Permanence de médecins et de psychologues, et présence d’assistantes sociales
- Mise à disposition de lits et de douches
- Mise à disposition de nourriture et de produits de première nécessité
- Accompagnement et encadrement dans leur projet professionnel
- Les aider dans leurs démarches administratives

 

 

Un mot du président de l'association

J’ai grandi dans un milieu social très pauvre où j’ai vu les gens basculer de la pauvreté vers une extrême pauvreté. C’est la vie me dira-t-on. Je ne crois pas en cette fatalité, ni au hasard. La rue n’était jamais loin dans l'esprit de ma famille.  La République a pu offrir à sa population une école gratuite, l’accès au soin et un service public proche des citoyens. "La République ne peut abandonner personne" telle était notre maxime et nous l’aimions. Je suis frappé de plus en plus de voir dans nos rues et centres commerciaux des gens délaissés par le collectif. Une larme pour une femme âgée ou quelques euros pour une autre avec des enfants. J’ai vu là ma sœur, ma mère ou ma grand-mère. La République aurait-elle faillie à son devoir ? Une solution collective doit être apportée par le plus grand nombre. Mon engagement dans l’association « Les Femmes Invisibles » est pour moi un devoir d’être humain et de celui de porter assistance à notre prochain.

Un mot de la Trésorière

Pourquoi m’engager aux côtés des femmes invisibles ? Parce qu'une descente aux enfers peut arriver à n’importe quelle femme. La misère et l’ignorance sont deux choses qui se partagent le mieux dans ce monde. Parce que l'on ne voit pas leurs conditions de vie déplorables pour survivre. Elles ne se plaignent pas, cherchent des solutions pour continuer à vivre, sans protection, ni sécurité de vie. Envoyons-leur des signes positifs. Accompagnons leurs vies quotidiennes. Pas de compassion mais de la passion pour les sortir de là. Sortir d'une certaine forme de compassion qui n'offre aucune solution concrète. Leurs problèmes doivent être pris en charge par le monde associatif, les pouvoirs publics... Aujourd'hui, chacun d'entre nous devrait pouvoir être sensible à leurs causes, car nous sommes tous éligibles à la misère.